29 juin 2021

Batterie lithium, GEL ou AGM : quels types de batterie pour quel usage ?

Batterie-lithium-gel-agm

A bord d’un bateau ou d’un camping-car, les batteries jouent un rôle crucial. Batterie AGM, batterie au GEL, batterie au lithium… Technologie historique, les batteries au plomb étanches laissent peu à peu la place à des technologies plus modernes. Mais toutes ne se valent pas en fonction des applications souhaitées et du budget. Découvrez les avantages et inconvénients de chaque type de batterie pour chaque usage.

Batterie au plomb étanche : un standard en fin de
vie

Capables de fournir une grande intensité d’énergie au démarrage, les batteries au plomb étanche constituent également la technologie la plus diffusée et la moins chère. Elles présentent donc l’avantage d’être facilement trouvables, mais montrent vite leurs limites en termes de performances. Les batteries au plomb sont en effet limitées dans la quantité de courant qu’elles sont capables de délivrer. A titre d’exemple, une batterie de 37 kg offre un courant de 800 ampères. Si vous avez besoin de plus d’énergie, vous serez contraint de rajouter des batteries, et donc du poids et du volume. Ce qui peut-être particulièrement problématique dans le secteur du roulant, où une augmentation du poids du véhicule peut se traduire par un changement de catégorie… En plus de ce mauvais rapport masse/énergie, les batteries au plomb offrent une faible quantité de stockage d’énergie et nécessitent un entretien régulier. Pour toutes ces raisons, les batteries au plomb sont considérées comme une technologie en fin de vie, malgré leur prix intéressant. Pour le grand public, ces batteries valent environ 220 euros pour 150A.

Batterie au gel : idéales pour les batteries de
secours

Pour fonctionner, une batterie a besoin de plaques et d’un électrolyte : c’est entre le courant et les plaques que le courant se crée. Sur les batteries historiques, cet électrolyte est liquide, ce qui n’est pas optimal pour un bateau qui a vocation à ne pas être stable. Grâce à un électrolyte gélifié, les batteries au gel assurent une très bonne tenue aux vibrations. Présentes dans l’industrie depuis près de 40 ans, les batteries au gel offrent surtout l’avantage d’un très faible taux de décharge, ce qui en fait d’excellents candidats pour toutes les applications de secours. On les retrouve par exemple dans les groupes électrogènes pour les hôpitaux, notamment grâce à leur durée de vie qui peut aller de 10 à 20 ans. Les batteries au gel peuvent être renversées, supportent aisément la gîte sur un bateau et offrent une capacité de stockage 30% supérieure à une batterie standard. Il est possible de les décharger complètement et elles ne nécessitent pas d’entretien particulier. Forcément, tous ces avantages ont un coût. Comptez environ 470 euros pour une batterie au gel de 150A. Leur seul inconvénient ? Leur recharge est jugée lente, car la batterie est peu adaptée aux courant de charge et décharge élevés.

Batterie AGM : le compromis entre gel et plomb

AGM signifie « Absorbed Glass Mat ». Comme leur nom l’indique, les batteries AGM présentent un électrolyte gélifié et sont dotées d’un séparateur en fibres de verre entre les plaques. Version hybride entre la batterie au plomb et la batterie au gel, la batterie AGM s’est démocratisée dans le secteur de la Marine ces 10 dernières années. Elles offrent un excellent compromis entre ces deux technologies : plus performantes que les batteries au plomb et moins chères que les batteries au gel. A poids équivalent, une batterie AGM offre en effet quasiment le double de puissance qu’une batterie au plomb (18kg pour 800A). Elles présentent en outre une durée de vie plus importante (taux d’autodécharge compris entre 1 et 3% par mois). En moyenne plus chères de 30% par rapport aux batteries au plomb, les batteries AGM se trouvent relativement facilement dans le commerce. En revanche, il convient de noter que certains modèles ne supportent pas la décharge totale. Il est donc conseillé de ne pas dépasser 80% de décharge, afin de ne pas l’endommager. Prix : 330 euros pour 150A.

demande de contact

Batteries au lithium : des performances
excellentes, mais un prix élevé

Si elles existent depuis une dizaine d’années, les batteries au lithium se sont réellement démocratisées ces 5 dernières années. Basées sur le phosphate ferrique d’ion de lithium, elles ont une densité d’énergie trois fois plus élevée que celle des batteries plomb acide, pour les mêmes dimensions. Cet excellent rapport puissance/volume permet de disposer de beaucoup de courant sur de petits espaces. Il est par exemple possible de remplacer 4 batteries au gel par une seule batterie au lithium. Le gain de poids réalisé permet ainsi de doubler la capacité de réservoir : un point crucial dans l’univers du roulant !

L’autre gros avantage des batteries au lithium, c’est qu’il est possible d’utiliser toute l’énergie stockée sur la batterie. Sur une batterie traditionnelle de 100A, il est en effet impossible d’utiliser plus de 50% de la batterie, au risque de ne plus pouvoir la recharger. A l’inverse, une batterie au lithium est capable de se décharger à 100% ! En outre, elles se rechargent deux fois plus rapidement que les batteries traditionnelles. Un point particulièrement intéressant pour des bateaux qui peuvent ainsi réduire le temps de fonctionnement du groupe électrogène par exemple. Pour toutes ces raisons, les batteries au lithium ont le vent en poupe… Pour ceux qui en ont les moyens. Même si leur prix a tendance à baisser d’année en année, les batteries au lithium coûtent environ 1500 euros. Certes conséquent, cet investissement est à mettre au regard de la durée de vie et du confort d’utilisation. Pour rappel, la durée de vie d’une batterie est corrélée à son nombre de cycles. Alors qu’une batterie au lithium tient 500 cycles, les autres types de batteries ne dépassent guère les 250 cycles de charge.

Une fois la bonne batterie trouvée, il ne reste plus qu’à choisir le bon chargeur de batterie ! Spécialiste de la marine et du roulant, Dolphin Charger propose plusieurs gammes de batteries de démarrage et de servitude, ainsi que 4 gammes de chargeurs de batterie, allant de 10 à 100A. Découvrez nos produits !

Autres actualités

Voir toutes les actualités
8 févr. 2024

Filière nautique : comment faire face à la pénurie de main-d’œuvre opérationnelle ?

Depuis plusieurs années, la filière industrielle nautique fait face à un défi majeur : une pénurie de main-d'œuvre opérationnelle. Malgré un nombre important d'opportunités d'emploi, cette problématique est particulièrement aiguë chez les constructeurs de navires de plaisance. L'enjeu principal pour la filière nautique : attirer et retenir les talents. Cette situation soulève plusieurs questions : comment améliorer la visibilité et l'attractivité des métiers de la filière nautique ? Quelles stratégies adopter pour résoudre les problèmes de logement et de transport qui constituent des obstacles pour les travailleurs potentiels ? Et comment des entreprises innovantes - telles que Dolphin Charger - peuvent-elles jouer un rôle dans la revitalisation de ce secteur ?
8 févr. 2024

Révision de la directive européenne sur les bateaux de plaisance : où en sommes-nous ?

L'industrie nautique européenne se trouve à un carrefour. Avec la possible révision de la Directive européenne 2013/53/EU sur les bateaux de plaisance, c’est une harmonisation des standards de sécurité et environnementaux des bateaux de plaisance au sein de l'Union européenne qui est recherchée. Elle est désormais sujette à un examen minutieux pour déterminer si des ajustements sont nécessaires pour continuer à répondre aux enjeux actuels de l'industrie et de l'écologie. Quelle est la nature de cette directive ? Quel est son rôle dans la garantie d’une navigation sûre et garante d’un impact écologique minimal ? Comment les associations industrielles se mobilisent pour s’assurer que les futures réglementations soient viables pour les constructeurs tout en répondant aux impératifs environnementaux ? Eclairage.

Hello.

This is our French website.
For English, simply click here: www.dolphin-charger.fr

Pour continuer votre visite en français, cliquez ici