15 sept. 2023

Hivernage : comment améliorer la durée de vos batteries de bateaux?

Hivernage : comment améliorer la durée de vos batteries de bateaux?

Pendant l’hivernage, les batteries de bateau se déchargent automatiquement. Selon le type de batterie (AGM, GEL ou Plomb), l’auto décharge peut aller de 3% à 10% par mois. Lorsque votre bateau reste à quai, il est donc important de recharger ses batteries pour que celles-ci ne finissent pas en dessous du taux de décharge recommandé. Dans cet article, nous vous proposons une liste de bonnes pratiques. En appliquant ces conseils, vous allez pouvoir améliorer considérablement la durée de vie de vos batteries nautiques malgré la période d’hivernage.

Hivernage et auto décharge des batteries : un phénomène inéluctable

Qu’est-ce que l’hivernage ?

En moyenne, avec votre bateau de plaisance, vous ne passez pas plus de 15 jours en pleine mer pendant la période estivale. Le reste de l’année, il reste à quai. C’est ce qu’on appelle l’hivernage. Et l’hivernage du bateau se double obligatoirement de l’hivernage de sa batterie. En effet, une batterie non utilisée pendant plusieurs mois se déchargera régulièrement. On parle alors d’auto décharge. L’auto décharge est un phénomène que l’on peut observer pour n’importe quel type de batterie à partir du moment où elles ne sont pas sollicitées. Ce fait est d’autant plus observable avec les batteries marines. C’est pourquoi, l’entretien d’une batterie de bateau en période d’hivernage est aussi important que l’entretien du bateau lui-même.

Quel est l’impact de l’hivernage sur les batteries ?

L’hivernage décharge progressivement les batteries nautiques, ce qui peut impacter leurs performances. Sur une période inactive d’environ 7 mois, la batterie de votre bateau aura perdu entre 20% et 70% de sa capacité. En dessous de 50% de charge, un phénomène de sulfatation peut survenir : une couche blanchâtre ressemblant à de la poudre apparaît au niveau des cosses de la batterie. La sulfatation est le premier signe de la dégradation d’une batterie. Pour préserver vos batteries de ce phénomène, qui peut les rendre HS, il est conseillé de les recharger régulièrement. En effet, le fait que personne ne puisse contrôler régulièrement le niveau de charge de la batterie peut entrainer une décharge complète de celle-ci, ce qui risque de l’endommager de manière irréversible et réduire sa durée de vie. Pour éviter cet écueil, certaines sociétés de gardiennage proposent des prestations de recharge de batterie.

Des batteries performantes pour tenir à l’hivernage

Avant de vous donner quelques conseils sur l’entretien de votre batterie durant l’hivernage, nous vous recommandons de choisir votre batterie nautique selon sa capacité à tenir la décharge.

En effet, comme évoqué plus haut, certaines batteries tiennent mieux le coup que d’autres :

De manière générale, il convient d’être vigilant dès qu’une batterie descend en dessous de 60% de charge.

Lire aussi - Comment améliorer la durée de vie d’une batterie marine ?

Livre blanc batterie au lithium


5 bonnes pratiques pour prendre soin de ses batteries durant l’hivernage

Tout particulièrement en période d’hivernage, l’entretien de votre batterie nautique doit faire office de priorité. Ignorer les signes précurseurs ou négliger les bonnes pratiques peut en effet aboutir à une décharge complète de votre batterie et réduire considérablement sa durée de vie.

1. Avoir un taux de charge optimal au début de l’hivernage

Après votre dernière virée en bateau, n’oubliez pas de recharger votre batterie à fond, même si vous n’en aurez plus l’utilité pendant un certain moment. Pour vous assurer que le taux de charge est bien à 100%, vous pouvez vous munir d’un petit appareil de contrôle de batterie. Celui-ci est équipé de pinces à brancher sur les cosses.

Pour que le test de batterie soit fiable, nous vous conseillons de laisser reposer celle-ci au moins 2 heures après la charge. Dans le cadre de l’emploi d’un voltmètre, le niveau de départ de la mesure doit être réglé sur 12V. Pour une recharge à 100%, le nombre de voltage est de 12,7 V.

2. Débrancher la batterie

Une fois la batterie chargée, il est important de la déconnecter du système électrique du bateau. En effet, les composants électriques du bateau consomment de l’électricité, même hors état de marche.

Cette décharge progressive est infime et ne se remarque que dans la durée. Si vous vous absentez pendant plusieurs mois, il est fort probable que votre batterie nautique descende jusqu’à 50% de charge. Les cosses pourraient se dégrader ce qui rendrait la charge complète de la batterie impossible. Pour éviter ce phénomène, vous pouvez simplement la débrancher grâce à un coupe-circuit. La solution idéale consiste à utiliser un coupe circuit bipolaire, qui coupe à la fois le circuit positif et négatif de la batterie. Sans ce type d’instrument, commencez par la borne négative, puis la borne positive pour éviter le court-circuit. Il est aussi possible de débrancher les cosses, ce qui permet en plus de les entretenir et de bien les graisser.

Point d’attention : Pendant l’hivernage, il est fortement déconseillé de laisser le chargeur branché en permanence tout au long de la saison hivernale. Si cette pratique n’est pas néfaste pour la batterie, elle présente néanmoins un risque significatif d’échauffement et d’incendie.

3. Contrôler l’état de la batterie nautique

Cette étape arrive après le débranchement de la batterie.

Le temps et l’environnement marin n'aident pas au maintien d’une batterie en l’état. L’oxydation et la corrosion des cosses et des bornes sont courantes. Vous pouvez l’éviter en nettoyant vos batteries. Pour ce faire :

Si vous possédez une batterie à plomb avec ouvertures d’aération, vous pouvez ajouter de l’eau distillée ou ionisée dans le cas où les plaques de plomb ne seraient pas entièrement recouvertes d’électrolyte (la substance conductrice permettant à la batterie de fonctionner). Pour une batterie à plomb fermée ou une batterie lithium Ion, aucun entretien supplémentaire n’est nécessaire.

4. Décider du lieu de stockage de la batterie

En règle générale, une batterie se décharge moins vite dans un environnement sec et froid que dans un environnement humide et chaud. En effet, contrairement aux idées reçues, l’auto décharge est plus rapide à une température de 25°C qu’à une température de 6°C par exemple. C’est pourquoi, vous pouvez choisir d’hiverner aussi bien votre batterie à terre que sur votre bateau. Le lieu de stockage dépend de certaines conditions :

Dans les deux cas, le lieu de stockage de la batterie doit être facilement accessible afin de garder le contrôle du voltage et de procéder à une éventuelle recharge.

5. Charger votre batterie régulièrement

Selon la technologie de votre batterie, il se peut que vous soyez obligé de recharger votre batterie, même en ayant pris toutes les précautions décrites plus haut. C’est d’autant plus recommandé si vous possédez une ancienne technologie de batterie au plomb. Ainsi, afin de prévenir tout risque de décharge profonde, il est recommandé de procéder à la recharge de la batterie au moins tous les deux mois.

Même si cela peut paraître contraignant, il ne faut pas passer à côté de cette étape d’entretien. Nous vous rappelons que la décharge complète d’une batterie peut entraîner la destruction complète de cette dernière. Ainsi, si vous êtes éloignés du lieu d’amarrage de votre bateau ou si vous êtes dans l’incapacité de recharger votre batterie régulièrement, renseignez-vous auprès du port pour connaître les services de recharge proposés. Certains chargeurs disposent d’un cycle de charge dédié pour l’hivernage. Le chargeur effectuera un cycle de charge d’une heure tous les 7 jours afin de compenser l’autodécharge naturelle des batteries. Cela concerne par exemple la gamme PRO chez Dolphin.

Hivernage : la nécessité de choisir le bon matériel

Si l’impact de l’entretien sur la durée de vie de votre batterie de bateau est indéniable, il est tout aussi crucial d’opter pour une batterie de haute qualité, mais aussi de vous munir du bon matériel de recharge, tel que ceux de la gamme PRO chez Dolphin.

Lire aussi - Quel chargeur de batterie pour bateau ?

Notre série de chargeurs de batteries PROLITE, particulièrement adaptées aux batteries marines, est tout indiquée pour assurer un bon entretien de votre batterie durant l’hivernage. Nos chargeurs proposent en effet des cycles de charge dédiés pour contrer l’autodécharge naturelle des batteries, assurant ainsi leur préservation même pendant de longues périodes d’inactivité. Dotés de la technologie Bluetooth, nos chargeurs sont adaptés pour les hors-bords et les voiliers. Prenez soin de vos batteries. Découvrez notre gamme !

Contact dolphin charger

Autres actualités

Voir toutes les actualités
8 févr. 2024

Filière nautique : comment faire face à la pénurie de main-d’œuvre opérationnelle ?

Depuis plusieurs années, la filière industrielle nautique fait face à un défi majeur : une pénurie de main-d'œuvre opérationnelle. Malgré un nombre important d'opportunités d'emploi, cette problématique est particulièrement aiguë chez les constructeurs de navires de plaisance. L'enjeu principal pour la filière nautique : attirer et retenir les talents. Cette situation soulève plusieurs questions : comment améliorer la visibilité et l'attractivité des métiers de la filière nautique ? Quelles stratégies adopter pour résoudre les problèmes de logement et de transport qui constituent des obstacles pour les travailleurs potentiels ? Et comment des entreprises innovantes - telles que Dolphin Charger - peuvent-elles jouer un rôle dans la revitalisation de ce secteur ?
8 févr. 2024

Révision de la directive européenne sur les bateaux de plaisance : où en sommes-nous ?

L'industrie nautique européenne se trouve à un carrefour. Avec la possible révision de la Directive européenne 2013/53/EU sur les bateaux de plaisance, c’est une harmonisation des standards de sécurité et environnementaux des bateaux de plaisance au sein de l'Union européenne qui est recherchée. Elle est désormais sujette à un examen minutieux pour déterminer si des ajustements sont nécessaires pour continuer à répondre aux enjeux actuels de l'industrie et de l'écologie. Quelle est la nature de cette directive ? Quel est son rôle dans la garantie d’une navigation sûre et garante d’un impact écologique minimal ? Comment les associations industrielles se mobilisent pour s’assurer que les futures réglementations soient viables pour les constructeurs tout en répondant aux impératifs environnementaux ? Eclairage.

Hello.

This is our French website.
For English, simply click here: www.dolphin-charger.fr

Pour continuer votre visite en français, cliquez ici